Directeur d'hôpital

Descriptif du poste.

 

Haut fonctionnaire à la tête d’un établissement public de santé, le directeur d’hôpital (code rome K1403) assure la gestion et le bon fonctionnement de la structure dont il a la charge. Il conçoit et met en œuvre avec son conseil d’administration ou ses autorités de tutelle la stratégie définie dans le projet d’établissement.

 Il est également responsable de la gestion administrative et financière et doit garantir la qualité des soins tout en respectant les contraintes de coûts. Représentant légal de l’hôpital, il a pour mission d’en assurer la gestion opérationnelle. Il doit à ce titre manager des équipes pluridisciplinaires et organiser la politique de ressources humaines des différents métiers de l’hôpital.

 Dans un contexte de tension sur les métiers du soin, sa tâche porte notamment sur la mise en place de stratégies de professionnalisation et de fidélisation des agents hospitaliers par la mise en place de politiques de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). A noter : le terme de directeur d’hôpital désigne la fonction de chef d’établissement mais également celle de directeur adjoint, qui exerce ses missions sur un périmètre plus restreint (gestion financière, gestion logistique, ressources humaines, etc.).

SALAIRE

Directeur d'hôpital

Différents éléments constituent la rémunération versée au directeur d’hôpital : le traitement indiciaire encadré selon les grilles de la fonction publique ainsi que le complément de traitement indiciaire (créé suite aux accords du Ségur de la santé), une prime liée à la fonction occupée, une indemnité compensatrice de logement, une prime de résultats et dans certains cas une indemnité de direction commune. 

Comme l’indique le CNG (organisme du ministère de la Santé en charge de la carrière des directeurs et des praticiens hospitaliers), la rémunération moyenne d’un directeur débutant est la suivante : 2160 euros de traitement indiciaire, 996 euros de part fonction, 229 euros de complément de traitement indiciaire, entre 1142 et 1828 euros d’indemnité compensatrice de logement (en fonction de la région), 276 euros de part résultats et 290 euros d’indemnité de direction commune (si concerné). 

Soit une rémunération mensuelle de 5331 euros bruts en moyenne. En fin de carrière, la rémunération moyenne se compose comme telle : 5267 de traitement indiciaire, 1380 euros de part fonction, 229 euros de complément de traitement indiciaire, entre 1142 et 1828 euros d’indemnité compensatrice de logement (en fonction de la région), 1840 euros de part résultats et 290 euros d’indemnité de direction commune (si concerné). Soit un traitement de 10416 euros bruts en moyenne.

DIPLOME/ FORMATION

Pour devenir directeur d’hôpital, il est nécessaire de suivre une formation à l’École des hautes études en santé publique (EHESP). 

La formation est accessible avec un concours comportant des épreuves écrites d’admissibilité (composition sur un sujet général ; synthèse de dossier sur un problème de gestion dans le domaine sanitaire, social et médico-social ; et deux compositions sur un sujet au choix parmi plusieurs matières : santé publique, droit hospitalier, législation sociale et aide sociale…. 

Les candidats au concours passent ensuite des épreuves orales d’admission. L’école propose une classe préparatoire intégrée formant des étudiants boursiers ou demandeurs d’emplois. Une fois admis, la formation de directeur d’hôpital, rémunérée, dure 24 mois. Elle se compose d’un tronc commun de 21 mois assurant une formation polyvalente, suivie d’une spécialisation de 3 mois. Pendant son cursus, l’étudiant effectue deux stages hospitaliers et un stage extérieur, soit dans un établissement de santé à l’étranger soit en France dans une entreprise ou un laboratoire de recherche.

POSTULER

LES AXES DE COMMUNICATIONS DE NOTRE CABINET DE RECRUTEMENT FICHE DE POSTE

Retour en haut