Vendeur en meubles

Descriptif du poste.

 

Le vendeur en meuble a pour mission d’accueillir et conseiller les clients dans leurs achats de meubles ou d’articles d’ameublement. Pour cela, il doit parfaitement connaitre les produits qu’il propose et être à l’écoute des clients. Le vendeur en meuble est aussi chargé de l’organisation, l’aménagement et l’animation de son rayon. 

Ce métier peut s’exercer dans des magasins appartenant à de grandes chaînes de distribution, ou dans des magasins indépendants souvent de plus petite taille ou spécialisés dans une catégorie de produit en particulier. En fonction de la taille de la structure dans laquelle il travaille, le vendeur en meuble peut être chargé de l’encaissement des achats, de la gestion des stocks et des commandes de réapprovisionnement ainsi que du service après-vente. Il peut même être amené à réaliser des plans pour l’aménagement de pièces ou des devis.

SALAIRE

Vendeur en meubles

Un vendeur en meuble perçoit un salaire moyen compris entre 1 700 et 2 000 euros bruts par mois en France. Cela correspond à un salaire net compris entre 1 320 et 1 560 euros par mois. Avec un taux horaire compris entre 11 et 12 euros bruts, le professionnel percevra entre 20 000 et 24 000 euros bruts par an. 

Pour la signature de son premier contrat de travail, le vendeur en meubles peut percevoir un salaire compris entre le SMIC et 19 000 euros bruts par an. Cela correspond à un salaire brut mensuel qui peut atteindre les 1 600 euros. Chaque mois, le salaire net sera alors d’un montant de 1 250 euros. Le taux horaire constaté atteindra éventuellement 10,50 euros bruts. 

Pour un profil senior de vendeur de meubles, il sera possible d’observer des salaires supérieurs à 2 500 euros bruts par mois. Cela correspond à un salaire brut annuel de plus de 30 000 euros. Le salaire net correspondant est d’environ 1 950 euros, pour un taux horaire brut supérieur à 16 euros. Les rémunérations les plus attractives sont souvent atteintes grâce à des primes sur objectifs individuels ou collectifs.

DIPLOME/ FORMATION

Il est de plus en plus rare que les employeurs recrutent des vendeurs sans formation. Il est donc fortement recommandé de suivre l’une des formations suivantes. Au niveau CAP :

  • Le CAP employé de commerce multi-spécialités
  • Le Cap employé de vente spécialisé

Au niveau Bac professionnel :

  • Le Bac pro commerce
  • Le Bac pro vente
  • Le Bac pro accueil – relation clients et usagers

Au niveau BTS (Bac+2) :

  •  Le BTS négociation – relation client
  •  Le BTS technico-commercial

Ces diplômes peuvent être préparés en alternance. La connaissance d’une ou plusieurs langues étrangères est un atout pour le métier de vendeur. La majorité des entreprises organise une formation sur leurs produits pour leurs nouveaux vendeurs.

POSTULER

Partager

Retour en haut